Place de la reprogrammation neuro-informative dans la pratique de l’ostéopathie

Au travers de l’utilisation des techniques traditionnelles, qu’elles soient structurelles, myotensives, fonctionnelles ou encore sensorielles, la normalisation des lésions ostéopathiques fonctionne principalement par l’intermédiaire d’arcs réflexes qui sont issus de processus de mobilisation osseuse ou tissulaire. Ces approches modifient en fait les informations en provenance des différents propriocepteurs, tels les fuseaux neuro-musculaires, les organes neuro-tendineux de Golgi, ainsi que ceux que j’ai nommés « neuro-récepteurs inclus dans le tissu conjonctif ». Suite à ces données actualisées, les centres nerveux fournissent les réponses aptes à reprogrammer les tensions musculaires perturbées et par suite, à rétablir l’équilibre ostéo-articulaire de manière directe.

              Ces boucles réflexes, qui à travers de l’information des neuro-récepteurs maintiennent l’équilibre, sont responsables des lésions et permettent de corriger ces dernières, sont décrites dans le plus grand détail dans mes premiers ouvrages. Dans ce contexte, le concept et les techniques de Reprogrammation neuro-informative, également exposés, s’inscrivent en droite ligne dans le cadre de la pratique ostéopathique et ceci tout en se révélant également applicables dans d’autres approches qui relèvent d’une action réflexe.

              La différence sur le plan technique reste que les techniques ostéopathiques agissent de manière indirecte et nécessitent un intermédiaire osseux ou tissulaire pour solliciter les neuro-recepteurs concernés. Par contre, en Reprogrammation neuro-informative, l’action demeure ciblée de manière totalement directe et ceci par le biais de stimulations manuelles extrêmement précises focalisées sur les neuro-récepteurs impliqués dans le cadre de la lésion. L’investigation palpatoire correspondante détecte ainsi ces derniers et porte aussitôt son action in-situ sans aucun intermédiaire. Par suite, les réponses réflexes normalisatrices entrent en jeu de manière instantanée et les résultats, à de très rares exceptions près, se révèlent identiques à ceux qui sont obtenus par le biais des techniques ostéopathiques traditionnelles.

              Bien entendu, cette pratique, qui s’applique ici au système biomécanique, se transpose tout naturellement dans le contexte viscéral. En un mot, un mode de thérapie manuelle simple, fondamental à découvrir et ne nécessitant que très peu de temps d’apprentissage.

              Le diagramme ci-dessous est extrait de l’ouvrage « Principes de reprogrammation neuro-informative ». Il résume le protocole pratique qui, par l’utilisation de cette technique, aboutit à la normalisation d’une lésion ostéopathique par stimulation directe des neuro-récepteurs.

Lectures conseillées

« Principes de reprogrammation neuro-informative »

« Dimensions réflexes et bioénergétiques de l’ostéopathie »

Voir également la rubrique « Cours et ateliers découverte »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :